Tout d’abord, qu’est la pédagogie? C’est une branche de la psychologie. Une discipline qui étudie les questions liées à l’éducation et, en particulier, les processus éducatifs et plus de moyens pour les atteindre. Mais pourquoi est-elle si important? Pourquoi elle est à la base de tout. Ce qui serait un homme sans éducation? Essaieront de répondre à cette question les grands auteurs de la Renaissance française du calibre de Rabelais et Montaigne. Par le biais de leurs mots nous analyserons les similitudes et les différences de leurs pensées et leurs opinions. Entre la pédagogie de Rabelais et Montaigne il y a de points de contact et de divergence. En fait, Rabelais et Montaigne proposent de donner au garçon une solide formation intellectuelle et morale. Et de fortifier le corps avec des exercices physiques. Nous rappelons à cet égard les mots de Rabelais dans la Lettre de Gargantua à Pantagruel sur l’éducation: " […] il te faudra issir de cette tranquillité et repos d'étude et apprendre la chevalerie et les armes pour défendre ma maison et nos amis secourir en tous leurs affaires contre les assauts des malfaisants” . Rabelais aussi veut - à travers l’éducation - rendre le garçon un homme de culture universelle (" […] je voie un abime de science"). Rabelais est excité par la connaissance et pour les grandes découvertes scientifiques du siècle. Il veut que le savoir ait fait de tout et toutes les disciplines: langues ("J'entends et veux que tu apprennes les langues parfaitement", comme le grecque, la latine, l'hébraique, la chaldaique et arabique), les Arts libéraux, sciences, littérature, astronomie (lassant l’astrologie), histoire, médecine. Il veut que tout soit dans l’esprit des garçon et que " […] rien ne te soit inconnu" et " […] par fréquentes anatomies acquiers-toi parfaite connaissance de l'autre monde qui est l'homme" . Mais les enfants doivent être guidés par la conscience pour viser à l’équilibre, ce qui est, par définition, la perfection ( "[…] sapience n'entre point en âme malivole, et science sans conscience n'est que ruine de l’âme").

Registrati via email