Michael di Michael
Ominide 52 punti

Proust, Marcel

Marcel Proust est reconnu comme le maître novateur du roman modern, celui qui est réussit à explorer les sentiments ,avec l’art ,et la littérature que lui a permis d’accéder à la vraie vie. Avec Proust on assistera à sa recherche du temps perdu. Selon Proust l’expérience de souvenirs est commun à tous les hommes ,c’est pourquoi que l’auteur veut montrer comme un souvenir, tout d’un coup affleure à notre mémoire, à travers les sensations. C’est un phénomène de mémoire involontaire ,qui lui fait revivre un moment passé. Marcel Proust vint de une famille de la grande bourgeoisie israélite .Les personnages plus importante de sa vie sont :son père ,sa mère ,sa tante et sa grand-mère. Touché par l’asthme à l’âge de neuf ans ,il connaît une enfance très protégé et développe une sensibilité presque maladive. Le jeune homme aime la littérature ,et il a lit les classiques et les moderne ;et en autre il a fondé avec ses amis un revue littéraire ,le Banquet. Il passe ses journées entre ses lectures, ses voyages et les mondanités. Il commence à écrire un nouveau livre ,Jean Nanteuil, c’est –adire le début de À la recherche du temps perdu, qui mêle ses souvenirs d’enfance et des observations sur la vie mondaine .Proust commence cette oeuvre ,à la mort de son père et de sa mère, donc il prend conscience de la précarité du temps et de sa maladie ;qui devient sa collaboratrice inspirée. Il y a beaucoup des volumes qui fait parti de cette grande œuvre, c’est sont : Du côté de chez Swann(le monde de l’enfance ).Marcel évoque son enfance à Combray avec le célèbre baiser de sa mère au coucher ,et son premier amour pour la petite Gilberte. À l’ombre des jeunes filles en fleurs,(les amours adolescentes).Du côté de Guermantes,( le monde des salons) ; où Marcel fait la peinture de l’aristocratie pàrisienne,et se lie avec Albertine. Sodome et Gomorrhe (le monde du vice). Marcel fréquente les snobs du clan Verdirin et éprouve les premières affres de la jalousie. La prisonnier (la passion destructrice),Pour vaincre sa jalousie, Proust séquestre Albertine. Albertine disparue (la tragédie),Albertine s’enfuit et meurt accidentellement. Le temps retrouvé, (le sens de la vie),l e narrateur découvre comme à travers l’écriture on peut faire revivre le passé.

HISTOIRE D’UN MILIEU

Marcel Proust ne veut pas donner une image exhaustive de la société de son temps ,comme Balzac et Zola, en effet il cherche décrire le monde qu’il connaît bien ,celui de la bourgeoisie ,et de l’aristocratie. Il observe ce petit monde avec un regard aigu ,pour créer des personnages doté d’une extraordinaire présence, en relevant aussi les tics de langage ,qui les rendent typiques. On peut dire que Proust plus qu’une analyse matérielle de la société ,propose une analyse psychologique et montre comme les rapports sociaux et les rapports amoureux ,fonctionnent sur le désir de ce que l’on n’a pas. (Proust a propose aussi des codes pour nous dire ce qu’il faut faire, dire aimer et détester.)

HISTOIRE D’UNE COSCIENCE: LE TRAVAIL DE LA MÉMOIRE
À la recherche du temps perdu, est un itinéraire d’un conscience en quête de son identité ;c’est à la fin de l’œuvre que le narrateur dans le temps retrouvé découvrira le vérité de sa vie ,qui trouve sa signification grâce à l’art .Mais la quête de l’identité exige un retourne au passé pour comprendre ce qu’il a été, car le temps a abolit et a changé tout ,aussi le « moi » qui s’évolue sens cesser. Avec cette chose il explique les intermittences du cœur .Au même temps pour retrouver dans la vérité les émotions ,il faut le secours de la mémoire involontaire qui permet à l’écrivain ,d’annuler la soumission de l’homme au temps, et donc en quelques sorte de vaincre la mort.

LES TECNIQUES NARRATIVES DE L’AUTEUR
La premier caractéristique est la présence d’un narrateur, qui parle à la troisième personne ,mais le « je » n’est pas l’auteur ,parce que l’œuvre « la recherche » n’est pas une autobiographie ,en effet ,le je, peut être un personnage intermédiaire ,ou le lecteur. La deuxième caractéristique est le traitement du temps de l’histoire qui n’est pas seulement chronologique, mais aussi un temps psychologique qui permet de reconstruire un monde intérieure. Enfin la dernière caractéristiques est le style de Proust ,il utilise des phrases longues quelquefois interminables ,avec des nombreuses subordonnée et des incises, qui donnent le rythme lent.

Registrati via email