Ominide 50 punti

Montaigne

C'est michel eyquem le vrai nom de Montaigne, il prend ce nom d'un chateau que sa famille avait acheté. Il naît en 1533 d'une famille bourgeoise, en participant activement à la vie de cour pour Francesco I, le père, gagne le titre nobiliaire. Les jeune Montaigne est confié à un précepteur allemand qui lui parle exclusivement en latin et grec. Le père a un rôle très important dans la vie du philosophe, mais malgré cela l'expérience de remplacer le père dans les chargées politiques de magistrat et de maire ne sera pas excellente, il a horreur des violences du temps et il ne réussit pas à partager l'optimisme humaniste du père.c'est dans ce cadre qu'il connaît La Boétie dont deviendra grand ami et apprendra le stoïcisme pour dépasser la peur de la mort et de la souffrance avec la philosophie (philosopher c'est apprendre à "mourir"). Il sera vraiment sa philosophie, que nous retrouvons en "Plasir de vivre" qu'il l'aidera à supporter la maladie. il meurt en 1529.
Montaigne est auteur d'un seul livre célèbre: Les Essais; il ne cessera jamais de le reprendre, le corriger et l'augmenter, ils sortiront en effet 3 éditions de l'oeuvre, dans la dernière il viendra adjoint un troisième livre. Le sujet principal de l'oeuvre est la nature de l'homme et il se réfère au verbe "Essayer", chercher si mêmes en analysant les propres réactions et sensations, et dans cette oeuvre Montaigne parle de si même vraiment parce que "chaque homme port la form entière de l'humaine condition." Montaigne a développé trois théories philosophiques en analysant surtout le problème de la mort et de la souffrance: du stoïcisme (mépris des deux) au scepticisme (reconnaissance de leur existence) jusqu'à le l'epicureismo (acceptation) à ce dernier il le lace le désir de jouir de la vie en accord avec la nature, ceci il est exposé dans le passage "plasir de vivre" en qui l'auteur conseille de vivre la vie complètement et de ne la pas esquiver et il reproche qui on comporte différemment.
Du point de vue religieux il reste indifférent, il s'accorde avec le christianisme dans la vision de l'homme faible pour nature mais il ne lui reconnaît pas une position centrale dans l'univers et une vie après la mort.

La torture
"Aucun individu pourra être soumis à la torture ou au traitement ou aux punitions cruelles, inhumaines ou dégradants" C'est ce que récite l'article V de la Déclaration Universelle des Droits de l'homme de 1948.

Il y a torture quand une personne inflige une souffrance aiguë à une autre personne pour rejoindre son objectif contre la volonté de la victime. Plus que la moitié des pays du monde pratiquent la torture, qui est utilisée pour faire peur, pour punir ou pour extorquer renseignements pour terroriser les populations. Cette existe depuis différents millénaires mais il y a quelque siècle elle était conçue en manières différentes: il y a vingt siècles la torture était un spectacle populaire et au Colisée il s'amusait y au voir tuer beaucoup de prisonniers de guerre par jour. Pour semaines. Dans le medioevo l'Église encourageait et réglementait la torture. Et encore dans les sept-cents pendaisons et bûchers étaient attraction pour milliers d'hommes du peuple et nobles désoeuvrés.
Depuis toujours elle a été instrument de pouvoir, les tortionnaires sont souvent agents de la police, de l'armée, des services secrets ou de groupes paramilitaires
Aujourd'hui il y a un lien clair entre racisme et torture, la majorité des victimes en Europe et Usa est noire par exemple ou appartenants aux minorités ethniques.
Cette idée naît vers 1500 heures: la découverte de l'Amérique avait tracé une séparation importante, entre ceux qui croyaient humains et dignes les Indiens et ceux qui affirmaient leur infériorité et ensuite leur exploitation. Justement sur ce dernier point Montaigne s'arrête en arguant son dédain vers l'usage de la torture, en croyant elle une invention dangereuse et une preuve de force plutôt qu'une preuve de vérité.
Ce fut la révolution industrielle à nous offrir le bénéfice révolutionnaire de considérer la torture un contraire apte au sens du bien et de la justice. La Convention de Genève sur le traitement des prisonniers de guerre marque le premier pas achevé de l'humanité dehors des barbaries et aussi la Déclaration Universelle des Droits de l'homme, mais malgré ceci, la torture est infligée en états démocratiques aussi. Une recherche a révélé que les coups sont la méthode de torture plus utilisée par la police en au-delà 150 pays. Les coups sont infligés avec des bâtons, coups de pied de pistolet, fouets, tuyaux de fer, massues et fils électriques. Très diffus ce sont le viol et les abus sexuels aux prisonniers. Entre les méthodes de torture plus commune il y a l'électrochoc, la suspension du corps, les coups de bâton sur la plante des pieds, l'étouffement, les menaces de mort, les exécutions fausses, les immersions dans l'eau, les brûlures de cigarettes sur le corps, la privation du sommeil.
La pratique de la torture est diminuée enfin tour à tour dans les siècles finalement elle est devenue illégale et il commence enfin maintenant à être persécutée réellement,… mais tout finira seulement dans le moment dont la violence viendra de tous reconnue comme instrument du mal plutôt que comme arme de justice; et surtout tant que tout le monde n'apprendra pas que qui a la peau différente, une langue différente, une culture différente de la nôtre a de la même façon le sang comme le nôtre, l'esprit comme la nôtre, la dignité comme la nôtre et le droit à la vie identique au nôtre, toutes les pratiques de soumission ne pourront pas cesser jamais.

Registrati via email