gaiabox di gaiabox
Ominide 3551 punti

Si le carnaval n’est pas vraiment représenté chez Rabelais, il n’en reste pas moins que toute son œuvre est imprégnée d’esprit carnavalesque.
Une atmosphère faite de rire, de moquerie, de déguisement qui a joué un grand rôle au Moyen Âge où, mis à part le carnaval proprement dit, on célébrait la «fête des fous» et la «fête de l’âne»; la tradition a consacré aussi le «rire de Pâques» et de nombreuses fêtes liées au monde agricole, aux vendanges et aux récoltes en général.
Souvent les bouffons du roi participaient aux cérémonies officielles en les parodiant. Ces rites et spectacles étaient répandus dans toute l’Europe et avaient comme point commun le renversement de toutes les valeurs établies: le rire, que l’Église voyait comme un instrument du diable, prenait la place des choses sérieuses, le côté matériel celle du pur esprit, le peuple à la place des puissants, le ventre et le corps à la place de la tête.

C’est en fonction de ce renversement des valeurs que le critique contemporain Mikhaïl Bakhtine a mis en évidence (L’Œuvre de François Rabelais et la culture populaire au Moyen Âge et sous la Renaissance, 1970) le fait que l’œuvre de Rabelais est liée à la culture populaire: le carnaval est «le triomphe d’une sorte d’affranchissement provisoire de la vérité dominante et du régime existant, d’abolition provisoire de tous les rapports hiérarchiques, privilèges, règles et tabous» qui caractérisent la société féodale. Ce «monde à l’envers» est une parodie de la vie normale: les contacts familiers et libres entre des personnes, que la vie de tous les jours enferment dans les différentes catégories sociales, deviennent possibles et, pour le temps de la fête, la réalité coïncide avec l’utopie (cf. ci-contre), autrement dit avec la réalisation momentanée d’un idéal qui ne pourrait se concrétiser différemment.
Ce «monde à l’envers» parle un langage particulier, libéré des règles de l’étiquette et de la décence. Tradition populaire, le carnaval devient littérature avec le style grotesque de Rabelais. Tout dans son œuvre, le langage aussi bien que le contenu, est renversement de l’ordre établi.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email