Ominide 13147 punti

Pierre Drieu La Rochelle (Paris 1893 - Paris 1945) était un écrivain et essayiste français.
Né d'une famille normande de la petite bourgeoisie et des idées nationalistes, résident dans le XVIIe arrondissement de Paris et tourmenté par des problèmes conjugaux et économique, Drieu La Rochelle a étudié à l'Ecole Libre des Sciences Politiques (École libre des sciences politiques). Vous recalé à l'examen final et, sentiment privé du corps diplomatique qui rêvait de prendre, penser pour la première fois au suicide, la tentation constante au cours de sa vie. En 1914, il part pour le front. Sur traumatisés par l'expérience de la Première Guerre mondiale et s'inspire pour écrire un recueil de nouvelles La comédie de Charleroi, qui seront publiés en 1934.
En 1917, il a épousé Colette Jéramec, sœur d'André Jéramec, son meilleur ami, de qui elle a divorcé en 1921 également en 1917, l'interrogation publique Nouvelle Revue Française, son premier livre. Proche des surréalistes et des communistes dans les années 1920, est également intéressé par l'Action française, sans adhérer à aucun de ces mouvements et se lie d'amitié avec Louis Aragon. Savez-vous, en 1922, avec un essai Mesure de la France, et publié plusieurs romans.

Dans l'essai ous Moscou Genève en 1928, prend des positions pro-européennes, qui l'a conduit plus tard à approcher les employeurs dans certains milieux, en particulier l'organisation Redressement français dirigé par Mercier, alors un certains courants du Parti radical, la fin 1920 et début des années 1930.
Dans les semaines qui ont suivi les manifestations anti-fascistes législatives du 6 Février 1934, contribué à la revue La Lutte des Jeunes et se déclare un fasciste, voir ici une solution à ses propres contradictions et un remède à ce qu'il considère comme la décadence matérialiste des sociétés modernes. En Octobre, il a publié l'essai Socialisme fasciste et rangs dans le sillage de la première socialisme français, celui de Saint-Simon, Charles Fourier et Proudhon. Ce choix intellectuelle conduit à rejoindre en 1936 le Parti Populaire Français, fondé par Jacques Doriot et de devenir, jusqu'à sa rupture avec le PPF au début de 1939, un chroniqueur pour la publication de mouvement d'émancipation nationale. Devient l'un des interprètes les plus importants, dans la littérature, la soi-disant «socialisme fasciste", cité ci-dessus dans l'essai fascisme immense et rouge Janus Accame. Dans le même temps l'écriture de son roman le plus célèbre, Gilles.
Lors de la France de Vichy devient le directeur de la Nouvelle Revue Française (NRF), de 1940 à 1943 et est en faveur d'une politique de collaboration avec l'Allemagne, dont il espère mettre à la tête d'une sorte de "fasciste internationale." A partir de 1943, désabusé, il tourne son engagement en faveur de l'étude des religions orientales. Après le débarquement en Normandie et la libération de Paris en 1944, refuse de se réfugier dans Sigmaringen et est contraint à la clandestinité.
Il sera aidé par quelques amis, dont André Malraux et son ex-épouse Colette Jéramec, recherchés par les gaullistes après deux tentatives infructueuses en Août 1944 15 Mars 1945 au large de la conduite de gaz et ingère une dose mortelle de phénobarbital. En 2012, entre dans la "Bibliothèque de la Pléiade", l'un des colliers les plus prestigieuses du monde, avec la collection de Récits, Romans et Nouvelles.

Hai bisogno di aiuto in Letteratura Francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email