Ominide 1603 punti

Jean de la Fontaine (1621-1695)

La vie.
Jean de la Fontaine est le plus grand fabuliste des temps modernes.
A l’âge de 26 ans il se maria et hérita de son père la charge de maître des eaux et forêts.
D’un caractère insouciant, nonchalant et distrait, il abandonna bientôt, sa femme, son fils et sa charge pour aller se fixer à Paris.
Là, il vécut aux dépens de puissants protecteurs et mena une vie désœuvrée et assez dissipée.
Trois ans avant sa mort, il changea de conduite et mourut chrétiennement en 1695.

Son œuvre.
La Fontaine écrivit d’abord des Contes, élégants mais licencieux, imités de Boccace; puis il commença à publier ses Fables à l’âge de 47 ans.
Les sujets de ses fables ne sont pas nouveaux.

On les trouve dans les apologues d’Esope et de Phèdre, dans les fabliaux du moyen âge et dans les contes de la Renaissance.
Mais sont talent novateur y introduisit l’ornement de la poésie et la bonne humeur gauloise qui font de ses fables une création toute nouvelle.
Il les à lui–même définies: «Une ample comédie à cent actes divers et dont la scène est l’univers».
En effet, chacune de ses fables est une comédie ou un petit drame où se meuvent des personnages, souvent des animaux, qui évoquent les habitudes et les travers des hommes.
Dans ses Fables, il trace un vaste tableau de la vie humaine et une satire complète de la société française du XVII siècle.
Le poète s’y montre un peintre excellent de la nature et des animaux et un profond connaisseur du cœur humain.

Sa morale.
La Fontaine est avant tout un artiste; le récit, la poésie, lui importe bien plus que la signification morale de ses fables.
En nous faisant constater les défauts et les vices des hommes, il nous donne des conseils de prudence et de modération pour nous éviter des sottises et pour nous garder des méchants.
La morale qui se dégage de ses fables est donc celle de l’expérience; c’est une morale pratique qui ne manque pas de sagesse, mais qui manque d’élévation car elle fait peu de place à l’idéal, au devoir et au sacrifice.
La Fontaine est, avec Molière, le plus populaire des classiques français.

Registrati via email