Samhain

Samhain est le dernier jour de l’année celtique.
Samhain (prononciation : sauin ) tombe le 31 de Octobre et correspend à l’Halloween d’aujourd’hui .

Le mot Halloween vient de All Hallows' Eve, où Hallow est la parole archaïque anglaise qui signifie Saint.

Pour les Celtes était la fête de la moisson et ils faisaient des enchantements pour exorciser l’arrivée de l’hiver.
La mort était le sujet principale de la fête qui s’entendait bien avec ceu qui se passait dans la nature.
On croyait que les fantômes et les âmes des morts,qui venaient de Tir nan Oge,c’est à dir l’au-delà celtique, se rencontraient pendant cette nuit dans le monde des vivants,mais aussi que les forces du bien et du mal étaient équivalentes.
Pendant la nuit du 31 Octobre se passaient des rassemblements dans les bois et sur les collines pour la cérémonie de l’allumage du Feu Sacré et des animaux venaient sacrifiés.

Les Celtes se déguisaient avec des masques épouvantable et rentraient au village éclairant avec des lanternes.
Troi jours après ces rituels les Celts s’abillaient avec les peaux des animaux tués pour épouvanter les fantômes.

Les couleurs de Halloween sont le orange, qui représent le moissonnage et la fin de l’été, et le noir qui par contre symbolise le debut de l’hiver.


La conception chrétiènne de la mort a influencé la vraie signification de Samhain. Le contenu qui nous reste aujourd’hui de cette fête est l’aspect lugubre de l’au-delà.
En effet les gens fêtent l’aspect « terrifiant » de Samhain, surtout les jeunes qui se déguisent avec les masques des plus célèbres personnages du cinéma de l’horreur. Les ados considèrent cet ancien Sabba comme un deuxième carnaval.
Halloween s’entend avec le culte des morts et sert à exorciser la peur de la mort parmi les personnes.
Une fois la mort était considérée un événement plus naturel et était vécue avec plus sérénité.

Un soir de Halloween, après une autre cuite, le diable voulait s’emparer de son âme de pécheur. Jack avait demandé au diable s’il pouvait lui faire boire un dernier verre de vin.
Obtenue sa permission, Jack s’était lamenté car il n’avait pas d’argent pour payer sa consommation, ainsi il avait prié le diable de se transformer en pièce de six pence.

Produite la mutation, Jack avait pris la pièce e l’avait mise dans son portefeuille ayant une croix brodée au dessus .
Le diable avait ainsi été emprisonné et pour obtenir sa liberté il avait accepté la condition proposée par Jack, c’est-à-dire de renvoyer sa mort.
La suivante veille de Toussaint le diable était venu chercher l’ âme de l’homme mais cette fois Jack lui avait proposé un pari : le diable ne serait jamais plus d’un arbre.
Le diable avait accepté montant sur un arbre. Jack alors grava une croix sur l’écorce de l’arbre, qui empêchait au diable de descendre.
Comme ça Jack avait proposé une autre condition : il aurait effacé la croix s’il ne l’avait plus tenté.
Un an plus tard Jack meurs.
Lorsqu’il avait frappé aux portes du paradis il ne pouvait pas y rentrer car il avait vécu une vie pleine de péchés.
Arrivé à l’enfer, le diable aussi lui avait nié l’accès parce qu’il était vexé par comment il avait été traité .
De toute façon le diable avait offert à Jack un tison pour éclairer sa voie dans l’obscurité.
Jack avait mis le tison dans une citrouille pour y obtenir une lanterne .
Depuis cet évènement pendant les nuits du 31 octobre on peut apercevoir la flamme de Jack qui erre cherchant sa voie.

Registrati via email