FRANCESE

Poesia[/b
Poème à mon frère blanc

Cher frère blanc,
Quand je suis né, j'étais noir,
Quand j'ai grandi, j'étais noir,
Quand je suis au soleil, je suis noir,
Quand je suis malade, je suis noir,
Quand je mourrai, je serai noir.

Tandis que toi, homme blanc,
Quand tu es né, tu étais rose,
Quand tu as grandi, tu étais blanc,
Quand tu vas au soleil, tu es rouge,
Quand tu as froid, tu es bleu,
Quand tu as peur, tu es vert,
Quand tu es malade, tu es jaune,
Quand tu mourras, tu seras gris.

Alors, de nous deux,
Qui est l'homme de couleur?

Léopold Sédar Senghor

TRADUZIONE

Poesia a mio fratello bianco

Caro fratello bianco
Quando sono nato, ero nero,
Quando sono cresciuto, ero nero,

Quando sto al sole, sono nero,
Quando sono malato, sono nero,
Quando morirò, io sarò nero.

Mentre tu, uomo bianco,
Quando sei nato, eri rosa,
Quando sei cresciuto, eri bianco,
Quando vai al sole, sei rosso,
Quando hai freddo, sei blu,
Quando hai paura, sei verde,
Quando sei malato, sei giallo,
Quando morirai, sarai grigio.

Allora, di noi due,
Chi è l'uomo di colore?

Commentaires
Le poème a été écrit par Léopold Sédar Senghor, le président sénégalais en charge des années 60 et 80. Il est évident que le thème sur lequel il veut faire réfléchir est le racisme ... En termes simples, le poème renverse les pensées du monde moderne, où l'homme blanc est au centre de tout et l'homme noir appelé «coloré», comme s'il était un'étiquette. Je ne pense pas qu'il y a beaucoup à dire, ce poème parle de lui-même. C'est précisément pour cette raison que je crois qu'il est simplement fantastique.

Mais c'est précisément ici que je veux commencer mon discours:
Le racisme.
Je mets une liste des concepts que je considère essentiels et que je rappellerai dans mon discours:
personnes ont des préjugés et elles jugent les autres avant de les connaître;
le racisme n'a aucune base scientifique. Il existe une seule race;
la diversité humaine est une richesse;
il doit apprendre à se respecter;
les enfants peuvent être le remède pour le racisme.

Ici, ce sont mes idées. Je pense aussi que le racisme n'est pas né en parallèle avec l'homme, mais que il est surtout une maladie crée par lui-même.
MES HYPOTHÈSES
Tout est commencé quand l'homme a commencé à voyager pour le monde, quand il a eu la curiosité de voir ce qu'il y avait au-delà de ce qu'il voyait. Les montagnes, les mers, les déserts ... tout. Il a rencontré des gens qui étaient physiquement différents de lui, gens qui ne comprenaient pas parce qu'ils parlaient une langue différente, dans lesquelles il ne se reconnaissaient pas parce qu'elles avaient une façon de parler, les vêtements, peut-être même à penser différemment. Et cela a
eu peur. En outre, les civilisations blanches a mis au point plus rapide en Europe et en Asie sans doute par une question de chance, parce que dans ces lieux il y a les meilleurs endroits pour vivre et, surtout, de cultiver et d'entretenir bétail. Et après ces découvertes, dans l'homme est né le désir de «dominer» tout (pourquoi: je ne sais pas...). Il a alors décidé d'utiliser le "faible", je m'excuse de cet adjectif, le Noir, qui n'avaient pas encore ces rêves. Il l'a pris et l'a utilisé comme d'un esclave, ou l'a soumis et l'a forcé à sa volonté.
Je pense qui l'histoire est quelque chose comme ça et la pensée du «fort noir blanc faible» ou «blanc intelligent noir stupide» persiste encore aujourd'hui, en ayant pas aucune raison logique.
Maintenant, je vais prendre la liste des points et d'enquêter.
1.L 'homme a des préjugés et juge non seulement les autres personnes, mais tout en général. Si même nous pouvons dire, c'est une maladie grave ... mais ce n'est pas tout: souvent il jugé à l'avance, a peur, se sent menacé et devient agressif (ce qui peut éventuellement expliquer des organisations comme le Ku Klux Klan ou similaire ...).
2.Su la Terre, il y a un seul type d'homme et si nous voulions mettre le débat sur des bases scientifiques, il serait seulement une différence de mélanine qui dans la population noire est présente en plus grande quantité pour éviter les brûlures, parce qu'ils vivent dans des régions où le soleil est forte. Puis, on l'appelle la race humaine par opposition à l'animal.
3.Je pense que les idées que les gens ont plus ou moins racistes, elles voient la diversité humaine comme un'incapacité de l'homme, quelque chose qui peut être un obstacle ou inutiles. Je pense aussi que ceci est complètement faux. La diversité humaine doit être un trésor, quelque chose qui enrichit chacun de nous. Dans ce cas, nous pouvons alors faire une comparaison: nous sommes tous comme des pièces d'un immense puzzle et nous sommes complète seulement si nous sommes unis ...
4. ... Et pour être unis, nous devons apprendre à écouter les autres et tout peut se résumer en un mot, simple, mais très important: le respect.
5.Les enfants peuvent être la résolution de tout. En fait, c'est à partir d'un enfant que on peut faire quelque chose: combien de fois avons-nous vu des enfants de toutes les nationalités, Blancs et Noirs, qui peut même pas comprendre les uns les autres à jouer ensemble? Et ceci est possible (ce qui confirme le point 3) parce que on ne naît pas avec le racisme dans la tête, mais quand chacun de nous est petite, souvent répète ce que disent les personnes plus âgées que lui. Et voici cette devient des idées de l'enfant, qui ensuite croîtra et commencera cette chaîne. Donc, on doit faire attention à ce que nous disons et à donner les bonnes leçons ...

Et avec ceci j'ai dit tout. Et si je devais résumer en trois mots, je dirais: amour, unicité et respect.

Registrati via email