Ominide 3880 punti

À la fin de 700, l'économie française était encore essentiellement agricole, en fait, 80% de la population travaillait la terre. Cette agriculture était encore un peu en arrière et aussi les nobles avaient tendance à imposer des fardeaux lourds paysans féodaux (pourcentage perçu, travail forcé) et certaines formes d'esclavage qui restreignaient la liberté personnelle. Propriété de la terre a été divisée en 80% de l'aristocratie, 10% du clergé et le reste a été divisé en petites propriétés. Le Tiers représenté 98% de la population, la noblesse et le clergé de 1,5% à 0,5%. Dans les trois ordres qu'ils étaient hétérogènes car il y avait également des différences entre le haut et le bas clergé. La division était évident que l'un des deux premiers ordres qui ne paient des impôts et le troisième était sur qui pesait le plus d'entre eux. En outre, seuls les membres du clergé et de la noblesse avaient accès à des responsabilités de l'Etat et ceux armée senior.France devait faire face à la crise financière de l'Etat avec un budget dans le rouge. Causée par les dépenses militaires qui a considérablement augmenté, les coûts de la cour du roi au palais de Versailles comme la famille royale et les nobles vivaient dans un luxe extrême et les intérêts que l'État versée à ceux qui avaient prêté de l'argent. Pour tenter de restaurer les impôts, en 1781 le ministre des Finances Jacques Necker falsifié le tableau de financement par le budget être positif promouvoir citoyens de prêt. Ses successeurs ont compris qu'il était nécessaire d'étendre la taxe aux classes privilégiées, alors la noblesse et du clergé. Cela a soulevé la convocation des Etats généraux par Louis XVI en 1789, sous la pression de la noblesse, qui était le seul à avoir le pouvoir d'approuver l'imposition de nouvelles taxes.

Hai bisogno di aiuto in Civiltà francese?
Trova il tuo insegnante su Skuola.net | Ripetizioni
Registrati via email