Ominide 33 punti

Fiche du film
Mme Bovary de Claude Chabrol


Titre: Madame Bovary
Metteur en scène: Claude Chabrol
An de réalisation: 1991
Acteurs principaux: Isabelle Huppert (Emma Bovary), Jean-François Balmer (Charles Bovary), Christophe Malavoy (Rodolphe Boulanger), Lucas Belvaux (Léon Dupuis).

Synopsis
Le film suit les événements de la vie d'Emma, une jeune et inquiète fille d'un paysan français qui épouse le docteur Charles Bovary. Il est un bon homme, mais il est trop faible maintenant Emma avait toujours voulu un amour passionnel et aventureux. La couple a une fille, Berthe, mais leur mariage entre en crise: Emma commence à soulager l'ennui en achetant belles robes, jusqu'à quand son mari décide de se transférer à Thionville. Là Emma connaît Leon, le jeun assistant d'un notaire, elle est très fascinée par cet homme car ils ont les mêmes intérêts et il est très galant. Quand Leon part, Emma tombe amoureuse de Rodolphe, ils deviennent amants et ils décident de fuir ensemble mais, au moment ou ils doivent partir, Emma est laissée toute seule.

En attendant, Emma est dupée par le riche commerçant qui utilise sa naïveté pour s'enrichir et enfin elle sera en crise. Les autorités ordonnent que tous les biens de Bovary soient séquestrés. En allant au theatre, elle rencontre Leon et les deux deviennent amants mais, quand Emma lui demande un prêt pour payer le requin, il ne peut pas l'aider à résoudre la question. Son mari ignore ces choses et Emma commence à sentir le poids de ses erreurs, car elle doit payer beaucoup d'argent et elle n'a pas le moyens pour le faire. Elle est désespérée et ordonne au serviteur du pharmacien de lui donner un peu d'arsénique afin de se touer parce que le suicide lui semble la seule solution pour échapper la situation.

Comment personnel

Ce film a été réalisé en 1991 par Claude Chabrol, qui a toujours été un admirateur du roman de Flaubert. Ce n'est pas la première adaptation cinématographique, mais surement c'est la plus fidèle. Toutefois, même si l'intention du metteur en scène Chabrol est celle de s'inspirer totalement à Flaubert, comme il le dit le critique Luigi Paini, il faut que le spectateur s'oublie du roman afin qu'il ne soit pas influencé par ses attentes.

J'ai aimé bien ce film parce que, ayant lu le roman, j'ai compris comme les acteurs réfléchissaient les caractéristiques décrites par Flaubert dans ses pages. En particulier, on relève la capacité d'Isabelle Huppert (qui est la muse de Chabrol car elle a récité dans beaucoup de ses films) de s'adapter à la psychologie d'Emma, en nous donnant des moments de profonde émotion (il suffit que l'on pense aux scènes finales où on a la mort d'Emma). Par rapport au roman, le personnage cinématographique est moins romantique, moins rêveur et plus concret: Emma a une sincère passionne amoureuse qui progressivement la détruit et, en plus, elle se rende compte de la banalité de son existence, de laquelle elle voudrait fuir sans pouvoir le faire.

Registrati via email